L'Apras - Le social partagé



FRAGILITÉS PSYCHOLOGIQUES ET TROUBLES DE LA VIE SOCIALE
Rôle des institutions, pratiques des professionnels

L'étude sur l'habitat adapté à Rennes Métropole réalisée en 2002 a mis en évidence l'importance sans doute grandissante des troubles psychologiques dans la question du logement. Les organismes HLM et les professionnels de l'accompagnement social ont confirmé ce point de vue.

Parallèlement, fin 2002, le comité consultatif "santé dans la ville" de Rennes a engagé une réflexion sur les troubles de comportement liés à des fragilités psychologiques : là aussi le sentiment d'une émergence croissante de cette problématique est partagé.

Ces deux démarches ont abouti à une recherche-action conduite par Jean-Yves Broudic, consultant, autour de 4 objectifs :

1.  Analyse du cadre légal et réglementaire régissant l'intervention du maire, des acteurs médicaux, sociaux, de la police, de la justice et mise en perspective des situations proposées ;

2. Définition de typologies s'appuyant sur les situations relatées dans les monographies ;

3. Analyse critique des modalités d'intervention pour permettre d'identifier et de caractériser des processus de collaboration inter institutionnels ainsi que des difficultés de fonctionnement rencontrées dans l'offre de soin, d'accompagnement, de médiation, dans les procédures de signalement ;

4. Identification des solutions possibles et élaboration de propositions opérationnelles.

La recherche-action a donné lieu à deux rapports :

Fragilités psychologiques et troubles de la vie sociale.
Rôle des institutions, pratiques des professionnels, 2ème phase, Jean-Yves BROUDIC, consultant, juillet 2004. Télécharger l'étude

 


Fragilités psychologiques et troubles de la vie sociale.
Rôle des institutions, pratiques des professionnels, 1ère phase, Jean-Yves BROUDIC, consultant, septembre 2003. Télécharger l'étude : 1ère Partie  2ème Partie

 

 

 Depuis lors, l'APRAS a accompagné la mise en place d'instances partenariales dans les quartiers : le Lampadaire à Villejean et Maurepas, le Point d'Interrogation à Cleunay et Ressort au centre ville. En 2012, une réflexion est en cours dans le quartier de Bréquigny.

L'APRAS a également accompagné l'élaboration d'un accord cadre de coopération entre les organismes HLM, le CHGR, la Ville de Rennes et Rennes Métropole qui porte sur les fragilités psychologique dans le logement social.